Bruxelles et Bujumbura, 15 mars 2022 - Un protocole d'accord a été signé entre l'Association burundaise des énergies renouvelables (BUREA) et l'Alliance pour l'électrification rurale (ARE). Le protocole d'accord définit les objectifs communs des deux organisations afin d'aborder les obstacles existants qui entravent l'utilisation optimale des différentes énergies renouvelables pour l'électrification et le potentiel d'efficacité énergétique au Burundi. Les deux organisations ont convenu de stimuler le développement social et économique en augmentant la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique en Afrique de l'Est et particulièrement au Burundi.

Les associations travailleront ensemble sur un certain nombre d'activités, notamment l'accompagnement et la contribution aux efforts du gouvernement pour atteindre les objectifs en matière d'énergies renouvelables, ainsi que le développement commercial ciblé et le soutien en matière d'intelligence du marché pour les entreprises d'ERD, le plaidoyer conjoint pour les politiques d'énergies renouvelables au Burundi afin de créer un environnement de marché favorable aux acteurs des énergies renouvelables décentralisées (ERD).

À cet égard, les associations visent à développer la capacité des acteurs des énergies renouvelables au Burundi à créer des emplois locaux et à renforcer la capacité du secteur à susciter davantage de financements pour les projets et les entreprises d'énergies renouvelables. Cela se fera, par exemple, en organisant des "DRE Investment Academies" ou des formations similaires pour les développeurs et les acteurs des ERD burundais et internationaux, dans le but de fournir une collecte de fonds et un soutien technique supplémentaires.

Enfin, le protocole d'accord stipule que les partenaires offriront des services de développement commercial aux acteurs des énergies renouvelables travaillant au Burundi, afin de relever les défis de l'électrification, de la sécurité énergétique et du changement climatique, ainsi que de mener des recherches appliquées pour stimuler le marché des technologies des énergies renouvelables.

David Lecoque, PDG d'ARE, a souligné que : « Nous sommes ravis de signer ce partenariat historique avec BUREA. Cette coopération s'inscrit parfaitement dans l'objectif d'ARE d'accroître les actions au niveau national et de soutenir le secteur privé pour stimuler l'électrification renouvelable. Il est maintenant temps de catalyser davantage les investissements pour améliorer l'accès à l'énergie au Burundi par le biais de partenariats, par exemple avec nos partenaires de longue date GET.invest et EDFI ElectriFI, membres d'ARE. Ces derniers bénéficient d'un soutien de 10,6 millions d'euros de l'UE pour financer les efforts d'électrification renouvelable au Burundi par le biais d'une fenêtre pays spécifique. »

Théodore Kwigize, représentant légal de BUREA, a déclaré : « BUREA, a pour vision un Burundi où chaque acteur comprend et joue pleinement son rôle pour la promotion et l’accès aux énergies renouvelables et sa mission est d’aider le pays à trouver des solution adéquates aux problèmes énergétiques en collaboration avec d’autres intervenants dans le domaine, tant au niveau national, régional qu’international. Elle vient de signer un Mémorandum d’entente avec ARE, pour contribuer davantage à la promotion des énergies renouvelables au Burundi ; pays où le taux d’électrification est de 60,5% en milieu urbain, 2.6 % en milieu rural avec une moyenne nationale de 9,1%. »

 

Télécharger le communiqué de presse